Essai Honda CRF450L 2019

Facile dans les chemins, et prête à affronter tous les terrains. La toute nouvelle Honda CRF450L 2019 dual-sport de chez Honda apporte-t-elle vraiment quelque chose d’unique? Nous avons enquêté !

La nouvelle CRF450L se situe donc entre la CRF250L et l’Africa Twin, mais si vous vous attendiez à ce que le CRF450L soit une moto 100% enduro, vous serez peut-être surpris.

Cette moto bi-sport (dual sport) est entièrement homologuée et légale sur la route. Selon Honda, ce n’est pas une moto d’enduro, mais bien une moto à double usage adapté aux sentiers et conçue pour les chemins de terre, les chemins de campagne et même les trajets urbains.

La CRF450L est avant tout une machine à double usage délibérément silencieuse avec un châssis très bien équilibré. C’est en effet est une machine capable et conviviale, aussi bien adapter aux pilotes débutant comme aux plus experts, La Honda CRF450L 2019 comble un vide sur le marché Enduro avec une moto moderne et fiable.


Honda CRF 450L 2019 : L’essentiel
  • Bloc dérivé de la CRF450R, première révision majeure à 32 000 km
  • Conformité aux normes Euro4
  • Démarreur électrique
  • Inertie supérieure du vilebrequin pour un comportement plus souple
  • Boîte à six rapports
  • Partie-cycle issue directement de la CRF450R 2018
  • Éclairage LED intégral
  • Capacité de réservoir augmentée
  • Béquille latérale
  • Radiateur de refroidissement de plus grand volume avec ventilateur électrique
  • Style proche de celui de la CRF450R
  • Prix: A partir de : 10 699 €*

Fiabilité et entretien

La présentation au Centre Honda Off Road a été marquée par la hausse des coûts d’entretien et de fiabilité du moteur 450 cm³ par rapport à la machine MX. 30 000 km entre les intervalles d’entretien majeur, ce qui est énorme pour une moto de compétition à quatre temps, mais en réalité parfaitement normale pour une moto de rando. Les vidanges d’huile sont encore assez fréquentes à 1 000 km, mais c’est une bonne chose.

Niveau conduite, ça donne quoi?

Conduire la Honda CRF450L 2019 est une surprise! Le trajet sur route en direction de la piste nous a permis de sentir le CRF450L sur un asphalte sinueux. La boîte de vitesses à six rapports a besoin de beaucoup d’utilisation, mais elle vous donne 70 km / h confortablement, avec en plus des options pour rouler tranquillement dans les villages sans effrayer les habitants.

Sur la terre battue, nous étions sur une surface glissante et dure et il est difficile de ne pas se laisser décourager par les pneus IRC à double usage. C’était un soulagement de se retrouver sous les arbres dans des conditions sèches et limoneuses où ils ont commencé à se montrer plus polyvalents.

Ces pneus IRC Trail résistent bien à une utilisation bi-sports et ils se montrent de mieux en mieux au fil de la journée. Mais si vous allez passer plus de temps sur les chemins que sur la route, nous conseillons quelque chose qui offre une meilleure adhérence.

Retrouvez notre article sur les meilleurs pneus enduro : https://www.enduromagfrance.com/les-meilleurs-pneus-enduro-2018/

Moins pour plus?

Avec moitié moins de puissance que la CRF450R, vous vous demandez certainement si la 450L ne va pas être en manque de puissance et un peu pâteuse. Ce n’est pas le cas. Le châssis est immédiatement agile et accommodant comme sur vélo – pas trop haut, pas du tout féroce mais amical et familier.

La puissance n’est pas comparable à celle d’une machine d’enduro ou de MX 450 et, pour cette moto, c’est une bonne chose. Pas de freins brusques ni de commandes d’accélérateur trop pressantes, pas de surtensions soudaines prêtes à provoquer des crampes à la main. Les CRF450L est une moto douce mais très capable grace à son très bon châssis.

Nous avons roulé toute la journée avec des pilotes tout-terrain expérimenter et personne ne s’est plaint du manque de puissance ou de performances. Comme tout le monde autour de moi, j’ai été surpris de voir à quel point c’était bon de conduire cette moto!

Et le poids?

Le CRF450L est bien plus lourd que le CRF450R (131 kg soit 20 kg plus lourds que le R et 10 kg plus lourds que le RX). Le sentez-vous lorsque vous faites du trail? Pas vraiment. Le cadre de la septième génération du CRF est svelte et agile. Un empattement légèrement plus long (18 mm soi plus long de 6 mm) et un pneu arrière plus étroit la rendent stable et équilibré où que vous soyez.

L’échappement conforme à la norme Euro4 ajoute beaucoup de poids, donc si le poids est un problème, nous conseillons de changer le pot d’échappement d’origine pour un pot style competition type FMF ou Yoshimura.

Kit Suspension Showa qui fait la différence !

La plus grande surprise que nous a livrée Honda est le kit de suspension Showa. Historiquement, les motos à double usage sont livrés avec une suspension standard que vous associeriez peut-être plus étroitement à un petit bateau qu’à une moto tout-terrain. Ce kit Showa contrecarre cette tendance.

Dual-sport et non pas 100% enduro

Dual-sport est le mot à la mode répétée dans les conférences de presse d’Honda. Le CRF450L est à la fois une moto d’aventure, de rando, de trail et d’enduro. Mais la grande question est: Pourriez-vous faire la course dans un club d’enduro avec un CRF450L . Oui. Aucun doute là-dessus.

Un jeu de pneus diffèrent, un réglage de la suspension arrière et un échappement compétition (gain de poids) et tout irait bien. Le frein avant manque un peu de mordant à mon goût. Alors, changer les plaquettes et ajouter des protège-mains constituerait un bon choix. Autre que cela, elle est prête à l’action.

Le CRF450L  est aussi une excellente base pour une moto de rallye. Imaginez-la avec un plus gros réservoir, une tour de navigation et des pneus de rallye. Une vraie bombe!


Si tu as aimé cet article, n’oublie pas de laisser un commentaire, ou bien contacte nous directement sur notre adresse email à contact@enduromagfrance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *